Un programme nuisible est une menace :

  • Pour un système informatique (ordinateur, smartphone ou réseau de données)
  • Pour son propriétaire (par exemple, en interceptant ses informations de connexion à un site Web financier afin de lui voler de l’argent).

Le terme anglais correspondant est « malware », une contraction de « malicious software », signifiant « logiciel malveillant ». Il ne doit pas être confondu avec « logiciel malicieux », car la malice n’a rien à voir avec la malveillance.

D’autres synonymes de malware incluent « programme malveillant », « maliciel » et « programme nuisible ».

Citez deux catégories de logiciels malveillants (malware).

Voici trois paires de catégories de logiciels malveillants : d’abord virus informatique et logiciel espion, ensuite cheval de Troie informatique et rançongiciel, enfin porte dérobée et enregistreur de frappe au clavier.

Virus informatique :

Un virus informatique et une backdoor sont deux catégories de logiciels malveillants.

Un virus informatique est un logiciel malveillant capable de se reproduire d’un fichier à un autre. Cela signifie qu’un virus informatique s’ajoute au fichier qu’il infecte, s’y intègre, et s’exécute lorsque ce fichier est lancé (pour un logiciel) ou ouvert (pour un fichier de données).

Un virus informatique cause des dommages à l’ordinateur ou au smartphone, ou plus précisément aux fichiers qu’il infecte. Par exemple, il peut rendre les fichiers de données inutilisables, empêcher une application de se lancer, ou bloquer entièrement le système d’exploitation.

Logiciel espion ou spyware :

Un logiciel espion, ou spyware en anglais, est un type de malware conçu pour enregistrer des informations sur toi à des fins publicitaires. Il collecte des données sur tes goûts et centres d’intérêt afin de te proposer des publicités ciblées. Bien qu’il soit considéré comme moins nuisible, il ne cause pas de dommages au fonctionnement de ton ordinateur ou mobile.

Matrix movie still

Nommez deux autres types de malware

Rançongiciel ou ransomware :

Un rançongiciel, connu sous le nom de ransomware en anglais, est un type de logiciel malveillant qui chiffre les fichiers sur l’ordinateur de la victime, les rendant inaccessibles. Pour récupérer l’accès à ces fichiers, la victime est contrainte de payer une rançon en bitcoins au pirate. Cependant, il est important de noter que même si la rançon est payée, il n’y a aucune garantie que les fichiers seront restaurés ou que le pirate cessera ses activités malveillantes.

Cheval de Troie informatique ou trojan :

Un cheval de Troie, également connu sous le nom de trojan en anglais, est un type de programme qui dissimule son véritable objectif sous une apparence innocente. Il peut sembler remplir une fonction légitime tout en permettant discrètement à un pirate sur Internet d’exécuter d’autres actions en arrière-plan. Ces actions cachées sont toujours malveillantes, d’abord parce qu’elles impliquent l’accès non autorisé à un système informatique, qu’il s’agisse d’un ordinateur ou d’un téléphone portable, et ensuite parce qu’elles sont conçues pour attaquer les ressources informatiques, personnelles ou financières de la victime.

Présentez deux dernières catégories de programme nuisible

Porte dérobée ou backdoor :

Une porte dérobée, également connue sous le terme anglais « backdoor », est un moyen d’accès clandestin à distance à un ordinateur ou un smartphone. Elle permet à un pirate d’entrer dans le système sans que l’utilisateur en soit conscient, via le réseau Internet ou le réseau local.

L’objectif de cette porte dérobée est de permettre au pirate d’exécuter discrètement des actions préjudiciables prévues par le logiciel malveillant. Par exemple, cela peut inclure la lecture et la modification des fichiers, l’installation de logiciels, ou l’utilisation de l’ordinateur ou du mobile comme relais pour commettre d’autres méfaits sur Internet.

Enfin, le dernier type de logiciel malveillant peut cibler les ressources financières de la victime.

Keylogger ou enregistreur de frappe au clavier :

Un keylogger, ou enregistreur de frappe au clavier en anglais, est un logiciel malveillant conçu pour enregistrer dans un fichier journal toutes les frappes effectuées par l’utilisateur sur son ordinateur ou son téléphone mobile.

Son objectif principal est de capturer les identifiants de connexion et les mots de passe de tous les comptes accessibles à l’utilisateur. Une fois le fichier journal récupéré par le pirate, il peut ainsi accéder à tous les comptes de l’utilisateur sur Internet.

Ainsi, avec ces 6 malwares, vous avez le choix entre 3 paires de catégories de logiciels malveillants à mentionner en réponse à la demande : « Citez deux catégories de logiciels malveillants (malware). »

Categorized in:

DIGITAL,

Last Update: juin 11, 2024